30/05/2010

Sainte Aline

Et les restes de Sainte Alène ?

Le corps et le bras de la Sainte furent mis dans le tombeau de la chapelle Sainte-Alène au VIIe siècle et y restèrent jusqu’au XIIe siècle.

Sainte Alène sera canonisée en 1193 et les Abbesses de Forest n’y sont bien entendu pas étrangères. Aussi, c’est en grande pompe, le mercredi de la Pentecôte de l’année 1198, après avoir obtenu l’accord de l’Abbé d’Afflighem dont dépendait l’Abbaye de Forest, qu’eut lieu la translation des reliques de la Sainte de son sarcophage, conservé dans le tombeau de la chapelle, vers une châsse exposée dans l’Abbaye. Les miracles répertoriés et certifiés par l’Eglise se multiplieront rapidement à partir de ce moment.                                                                                                      

En 1644 enfin, les ossements furent déposés dans une nouvelle et très belle châsse en argent et or, que l’on peut encore admirer de nos jours dans le chœur de la chapelle Sainte-Alène, ainsi qu’un reliquaire conservant un os du bras et un autre la mâchoire de la Sainte.

Les commentaires sont fermés.