30/05/2010

Sainte Aline

La légende

 

Alène était la fille de Levoldus (en latin, Léopold en français, Leeuwold en langue locale) et de Hildegarde, châtelains de Dilbeek, dans le Brabant, à lépoque du roi Clovis II (qui régna de 635 à 657).   Son père était un seigneur Franc et était donc païen comme la majorité des Francs de cette époque. Certains textes disent qu’elle est née aux environs de l’an 630.                                     

Elle appartient à la génération précédant celle Sainte Gudule, fille du comte Witger et de Sainte Amalberge, qui serait née vers 650 au château de Hamme, près d’Alost, et serait morte aux environs de 712. Gudule était la nièce de Sainte Gertrude de Nivelles, dont l’abbaye fut créée en 640, date présumée de la mort de Sainte Alène.

 

Revenons à Levoldus (littéralement : le vieux lion).

Un jour quil chassait sur les bords de la Senne, il arrive à Forest où il rencontre un ermite qui lui parle de la religion chrétienne. Rentré chez lui, il raconte son aventure aux membres de sa famille. Sa fille Aline se sent attirée par cette nouvelle foi chrétienne. Elle se rend auprès de lermite, et après avoir été instruite dans la foi reçoit le baptême. La légende précise même :

 

« Saint Amand qui se trouvait alors à Forest, la reçut à bras ouverts et ne pouvait se lasser de ce que l’Esprit-Saint avait opéré dans son cœur. Il acheva de l’instruire, et lorsqu’elle fut suffisamment éclairée sur tout ce qu’elle devait croire et pratiquer, il lui conféra lui-même le Saint Baptême. »[1]



[1] Vie des Saints de Cambrai et d'Arras, par M. l'abbé Destombes, 1773 ; Acta Sanctorum, juin, t3.

 

Les commentaires sont fermés.